Stone Roses (The)

Stone Roses : adorés, à nouveau…

Pour ceux qui n’étaient pas nés ou qui auraient vécu sur une autre planète au début des années 90, les Stone Roses sont entrés par la grande porte de l’Histoire du rock en 1989 avec un premier album homonyme, et surtout un single, « I Wanna Be Adored », sorte de pépite rock inquiétante, teintée de …

lundi 19 décembre 2011
stoneroses

Pour ceux qui n’étaient pas nés ou qui auraient vécu sur une autre planète au début des années 90, les Stone Roses sont entrés par la grande porte de l’Histoire du rock en 1989 avec un premier album homonyme, et surtout un single, « I Wanna Be Adored », sorte de pépite rock inquiétante, teintée de cold wave, aux accents d’hymne générationnel. C’est donc avec un enthousiasme non dissimulé que l’annonce officielle de la reformation des Stone Roses, par Ian Brown lui-même (leur leader) au mois d’octobre 2011, a fait le tour du Monde et a rendu ses lettres de noblesse à la ville de Manchester, terre fertile en groupes charismatiques et rapidement indispensables, comme l’ont également prouvé les Happy Mondays, ou Oasis…

Les Stone Roses repartent donc sur la route en 2012. Sur scène d’abord, avec deux concerts mancuniens (29 et 30 juin) qui déboucheront sur une tournée mondiale, et, selon les propos-même de Ian Brown, certainement sur un nouvel album. Le troisième seulement, dix-sept ans après Second Coming (1994).

Stone Roses : adorés, à nouveau…Les Stone Roses, c’est l’histoire d’un coup de génie en 1989, confirmé en 1994, qui se transforme en heureux hasard lors d’un triste événement en 2011 : l’enterrement de la mère de Gary Mounfield, le bassiste du groupe. Ce jour-là, John Squire (le guitariste) revoit Ian Brown et transforme l’improbable en certitude, autour d’un verre : les Stone Roses doivent se reformer, faisant fi de toutes les divergences qui avaient touché le groupe au milieu des années 90 avant d’avoir raison de leur courte et flamboyante carrière.  « On s’est retrouvés en quelque sorte quinze ans en arrière, comme si c’était hier », expliquait le bassiste endeuillé. 2012 sera donc l’année Stone Roses ou ne sera pas.

 

« I Wanna Be Adored », chantait le groupe il y a plus de vingt ans. Aujourd’hui c’est sûr, ils peuvent encore compter sur nous.