Johnny Cash

The Complete Columbia Album Collection

L’intégrale de Johnny Cash en un seul coffret !

jeudi 13 septembre 2012

Signé en 1958 sur Columbia Records à l’âge de 26 ans, Johnny Cash est resté fidèle à ce label pendant trente ans, soit presque tout au long de sa carrière artistique qui s’est déployée dans la musique, le cinéma ou la télévision et est retracée dans JOHNNY CASH – THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION.  Ce coffret réunissant 61 albums différents (CDs simples ou doubles, soit un total de 63 CDs), sera disponible à partir du 30 octobre prochain sur Columbia Legacy, une division de SONY MUSIC ENTERTAINMENT.

Prévu en l’honneur du 80ème anniversaire de la naissance de Johnny Cash (le 26 février 1932), JOHNNY CASH – THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION est un gigantesque hommage à celui que l’on appelait l’homme en noir.  Tout en collaborant avec une myriade de producteurs comme Don Law (1958-67), Frank Jones (1960-67), Bob Johnston (1968-70), Larry Butler (1972-78), Charlie Bragg (1972-77), Brian Ahern, Billy Sherrill, Chips Moman et tant d’autres, Johnny a toujours  exercé le contrôle sur sa direction artistique, que ce soit dans la country & western, le gospel, le blues, le rockabilly, dans les ballades traditionnelles et le folk, ou dans n’importe quel autre registre. Ce nouveau coffret a été élaboré avec le producteur Gregg Geller, nommé à plusieurs reprises aux Grammy Award®, et le producteur Steve Berkowitz, couronné de plusieurs Grammy® et W.C. Handy Award,  qui ont tous deux supervisé les différentes rééditions des disques de Johnny Cash sur Legacy depuis plus d’une dizaine d’années.

Willie Nelson, qui a participé au concert “We Walk the Line: A Celebration of the Music of Johnny Cash” organisé à Austin en avril (et disponible en  DVD et Blu-ray sur Legacy), a déclaré à propos de Johnny Cash à cette occasion : “Pour moi John a toujours été celui qui avait ouvert la voie avant moi et qui a toujours fait ce qu’il voulait. Je l’ai toujours admiré et respecté pour ça – il a été l’un des premiers rebelles, l’un des premiers hors-la-loi (si on peut l’appeler ainsi) à débouler sur la scène de Nashville. J’ai été un grand fan de sa musique mais aussi de l’homme et de son tempérament.”

Le coffret s’ouvre sur The Fabulous Johnny Cash, son premier album sur  Columbia qui avait été enregistré et publié en 1958, fort de “Don’t Take Your Guns To Town”  son premier n°1 pour le lable, “  Il s’achève en 1990 (bien que Cash ait en fait quitté Columbia en 1983) avec Highwayman 2, le deuxième album sur Columbia  du quatuor réunissant Johnny, Waylon Jennings, Willie Nelson et Kris Kristofferson, dans lequel figure le tube country “Silver Stallion” classé dans le Top 25.

Entre ces deux disques, quelques 35 albums au total qui sont édités pour la première fois en CD sur Columbia/Legacy aux Etats-Unis. Les 19 premiers par ordre chronologique (de 1958 à 1967) paraissent pour la première fois en  mono en CD sur Columbia/Legacy aux Etats-Unis.  Chaque album est proposé avec le visuel d’origine, y compris ceux en plusieurs volets.


 

THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION s’inscrit dans la lignée d’autres grandes rétrospectives parues sur Columbia comme celles de Tony Bennett, Dave Brubeck, Billie Holiday ainsi que Miles Davis, et ce coffret se présente comme celui de dernier, The Complete Miles Davis Columbia Album Collection sorti en 2009 sur  Columbia/Legay.

THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION est accompagné d’un livret en couleur mentionnant toutes les informationsdiscographiques concernant chaque album : les auteurs, les compositeurs, les dates et lieux d’enregistrement, les musiciens, les invités, les producteurs, les dates de sortie, les références de catalogue originales, les positions dans les classements pop et counrty du Billboard, etc.

Le livret est également agrémenté d’un texte signé du célèbre journaliste  Rich Kienzle, ayant déjà contribué à plusieurs albums parus sur Columbia, qui souligne notamment : “Pour ce qui est des enregistrements de Johnny Cash, une chose est sûre, les années Columbia dominent toutes les autres. Une star à son arrivée sur le label en 1958, il sera devenu une icône à son départ.”

Afin de compléter ce coffret, les producteurs ont concocté deux nouvelles compilations :

  • Johnny Cash With His Hot & Blue Guitar, une version longue de son album de 1957 sorti sur Sun, avec 28 chansons, des titres sortis en single ou non pendant les années Sun Records (1954-58) donot  “Hey Porter”, “Folsom Prison Blues”, “I Walk The Line”, “Cry! Cry! Cry!”, “Ballad Of A Teenage Queen”, “Big River”, avec le même célèbre visuel ; et
  • The Singles, Plus, un double CD réunissant 55 chansons (de 1958 à 1985)  parues en face B de singles qui ne sont pas sorties sur des albums de Columbia, ainsi que des performances en tant qu’invité sur des albums de Bob Dylan, The Carter Family, Mother Maybelle Carter, June Carter Cash, The Earl Scruggs Revue, Marty Robbins, Willie Nelson et Shel Silverstein.

 

THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION recèle également quelques raretés et surprises dans la discographie de l’homme en noir, notamment trois albums live (sur les huit inclus dans le coffret):

  • Johnny Cash pa Osteraker, enregistré à la prison d’Osteraker Prison en Suède en 1972, sorti en Europe en 1973 et ajouté ultérieurement au catalogue américain ;
  • Strawberry Cake, enregistré au Palladium à London en 1975 et sorti en 1976, qui porte le titre du seul morceau composé par Cash dans cet album ; et
  • Koncert V Praze, enregistré au Sport Hall à Prague en 1978 et sorti sur le label tchèque Supraphon en 1983, qui intègre maintenant officiellement le catalogue américain.

 

Parmi les autres raretés figurant dans THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION il y a notamment deux bandes originales de film, toutes deux produites à  Nashville en 1970 par  Bob Johnston, qui fut également le producteur de Colombia de  Bob Dylan, Leonard Cohen, Flatt & Scruggs, The Byrds et d’autres :

  • I Walk the Line, musique du film de  John Frankenheimer, avec Gregory Peck dans le rôle d’un shériff d’une petite ville du Tennessee, composée exclusivement de chansons de Johnny Cash, notamment “Flesh and Blood”, le dernier tube country n° 1 de sa composition ; et
  • Little Fauss And Big Halsy, musique du film avec Robert Redford, Lauren Hutton  et Michael J. Pollard, composée de chansons et d’instrumentaux de Cash et Carl Perkins.

 

“Johnny Cash et Columbia Records sont restés liés pendant 28 ans,,” écrit Rich Kienzle“, soit presque 60 pour cent des 48 ans d’une carrière qui avait démarré en  1955 avec sa première séance officielle pour Sun Records à Memphis, jusqu’à sa mort en 2003.  Cash s’est lancé et affirmé chez Sun; chez Columbia, il s’est imposé pour toujours.”

THE COMPLETE COLUMBIA ALBUM COLLECTION succède à d’autres sorties importantes sur  Columbia/Legacy.  Une nouvelle collection intitulée “The Greatest” réunissant trois compilations de 14 chansons, The Greatest: Country Classics, The Greatest: Gospel Songs, et The Greatest: Duets, sans oublier The Greatest: The Number Ones, sortie le 7 août dernier.  La version deluxe de The Greatest: The Number Ones se compose d’un CD réunissant tous les n°1 dans le classement country du  Billboard et/ou Cashbox sortis sur Sun Records et Columbia de 1956 (“I Walk the Line”) à 1984 (“Highwayman”), accompagné d’un DVD montrant les version live de dix chansons.  (cette collection est également disponible en CD uniquement, sans DVD.)

We Walk The Line: A Celebration of the Music of Johnny Cash, un coffret DVD+CD et Blu-ray séparé retraçant le concert  donné en son hommage le 20 avril 2012 au Moody Theater à Austin (Texas) réunissant notamment Brandi Carlile, Sheryl Crow, Iron & Wine, Shooter Jennings, Kris Kristofferson, Shelby Lynne, Pat Monahan of Train, Willie Nelson et Lucinda Williams, est également sorti le 7 août.

Disponible à partir du 30 octobre 2012 sur Columbia/Legacy