Patti Smith

PARIS VAUT BIEN TROIS MESSES… OU LE RETOUR DE PATTI SMITH A L’OLYMPIA

Mardi, mercredi et jeudi derniers, Patti Smith a rejoué Horses pour fêter les 40 ans de cet album emblématique. Ces 3 concerts à l’Olympia, sold-out depuis plusieurs semaines (2800 fans par soir), ont permis à ses fans de constater que la furia habite toujours ce mince corps de bientôt 69 ans.

vendredi 30 octobre 2015

Assister à un concert de Patricia Smith est comme monter pour la première fois dans un grand huit. Le programme des réjouissances est simple : Madame, accompagnée de ses quatre musiciens, dont Lenny Kaye et Jay Dee Daugherty respectivement guitariste et batteur et présents il y a quatre décennies sur l’enregistrement de Horses au studio Electric Lady de Jimi Hendrix, jouent en intégralité et dans l’ordre les deux faces de cette légendaire galette au visuel intemporel.

Trois photographes sont présents sur les deux premiers morceaux du set avec l’interdiction de shooter au milieu de scène. Les prises de vue autorisées se font soit à gauche soit à droite de la scène. On verra vite pourquoi cette consigne a été donnée aux photographes…

20h15 précises, mardi soir, Patti Smith prend la scène de l’Olympia d’assaut pour deux heures de show à couper le souffle. Le son est parfait, et on s’aperçoit vite que la voix est toujours là, puissante, facile, sans forcer. A la fin de la première face de Horses, Patti prend le vinyle, le retourne et clame, en anglais,  que, maintenant, elle va jouer la face B.

On comprend pourquoi les photographes avaient la consigne de ne pas prendre de photos en milieu de scène. Patti crache par terre à chaque morceaux de Horses et bientôt un roadie passera la serpillère tant le sol est devenu glissant…

pattilive1

Une fois Horses joué, commence alors un break d’une dizaine de minutes, période pendant laquelle Patti sort de scène pour laisser son groupe jouer un medley du Velvet Underground.

Patti revient ensuite sur scène pour entamer une sélection de ses meilleurs titres. La salle est ivre de bonheur, et, trois soirs d’affilée, le public fera un triomphe au Patti Smith Group. C’est assez incroyable qu’après une telle débauche d’énergie, on retrouve la prétresse Rock N Roll backstage toute pimpante vingt minutes après la fin de chaque concert… Legacy n’a pas manqué d’honorer cette Artiste en lui remettant, ainsi qu’à ses musiciens, un disque d’honneur le premier soir.

patti_award

Aucun de ces trois concerts n’a été le même, Because The Night fut joué le premier soir mais pas le deuxième et le dernier titre du dernier show fut un Rock N Nigger, avec en guest une jeune fille Noire que Patti fit monter sur scène et qui entonna en duo ce fabuleux classique d’une façon remarquable…

En bref, trois concerts humains, charnels, à l’image de cette grande Artiste…

– LB

Photos : David Wolff – Patrick / DR

 

Setlist mardi 20 Octobre 2015 :

Gloria
(Them cover)
Redondo Beach
Birdland
Free Money
Kimberly
Break It Up
Land / Gloria
(Them cover)
Elegie
Privilege (Set Me Free)
(Patti Smith Group song)
Rock & Roll / I’m Waiting for the Man / White Light/White Heat
(The Velvet Underground cover) (Lenny Kaye on vocals)
Beneath the Southern Cross
Because the Night
(Patti Smith Group song)
People Have the Power
Encore
My Generation
(The Who cover)

 

Setlist mercredi 21 Octobre 2015 :

patti21octobre

 

 

Setlist jeudi 22 Octobre 2015 :

patti22octobre