Multi-artistes

Des vinyles dans les bacs ! #6

Des vinyles dans les bacs ! Découvrez notre première sélection du mois de juillet des vinyles édités sur Music On Vinyl, l’entité uniquement dédiée aux galettes de cire !

jeudi 10 juillet 2014

Philip Glass – Glassworks

Glassworks est le travail le plus plaisant jamais édité par l’artiste minimaliste Philip Glass. Six superbes morceaux assemblés pour créer un album orienté Pop.

Le Philip Glass Ensemble interprète le disque avec un agréable son minimaliste, dans une veine presque New-Age. Glass a anticipé les soucis de financement de ses projets plus ambitieux, alors il créa un disque plus accessible, et plus facile à vendre. Et avec succès. Plus de 200 000 copies vendues en cinq ans.

Glassworks est une autre classique du fantastique compositeur édité sur Music On Vinyl.

Philip Glass – Glassworks

Side A

1. Opening
2. Floe
3. Islands

Side B

1. Rubric
2. Facades
3. Closing

Philip Glass – Glassworks sur Music On Vinyl

Chet Baker – Chet Is Back!

Enregistré aux studios RCA de Rome, en Italie, Chet Is Back! est l’album studio de 1982 du maître incontesté de la trompette, Chet Baker. Épaulé par un groupe de jazzmen européens, dont le saxophoniste belge Bobby Jaspar, le guitariste belge René Thomas, le pianiste italien Amedeo Tommasi, le bassiste français Benoît Quersin, le batteur suisse Daniel Humair, et selon la critique, Chet Baker n’a jamais aussi bien sonné.

L’album contient des compositions d’autres musiciens de Jazz dont les titres « Well, You Needn’t » de Thelonius Monk, « Barbados » de Charlie Parker, et « Pent Up House » de Sonny Rollins. L’album contient également une composition originale d’Amedeo Tommasi intitulée « Ballata in forma di blues ». Des ballades sont également incluses, comme le classique « Over the Rainbow ».

Chet Baker – Chet Is Back!

Side A

1. Well You Needn’t
2. These Foolish Things
3. Barbados
4. Star Eyes

Side B

1. Over The Rainbow
2. Pent Up House
3. Ballata in forma di blues
4. Blues In The Closet

Chet Baker – Chet Is Back! sur Music On Vinyl

Sade – Stronger Than Pride

Stronger Than Pride est le troisième album de Sade. Sorti à l’origine en 1988, le successeur des albums écoulés à plusieurs millions d’exemplaires Diamond Life et Promise a été un autre succès international. Le disque, contenant « Paradise » et « Love Is Stronger Than Pride » a été certifié multi-platine dans plusieurs pays.

Sade – Stronger Than Pride

Side A

1. Love Is Stronger Than Pride
2. Paradise
3. Nothing Can Come Between Us
4. Haunt Me
5. Turn My Back On You

Side B

1. Keep Looking
2. Clean Heart
3. Give It Up
4. I Never Thougt I’d See The Day
5. Siempre Hay Esperanza

Sade – Stronger Than Pride sur Music On Vinyl

Depeche Mode – Speak and Sell

Le premier album de Depeche Mode est à la fois une disque Pop fonctionnel et conservateur, et un opus révolutionnaire. Depeche Mode est sans conteste devenu la figure de proue de la Synth Pop avec cet album de 11 titres légers, entraînants, et dansants qui parlent d’amour, de la vie et de clubs. On doit le succès de cet album à l’auteur-compositeur principal Vince Clarke, pour les singles « New Life », « Dreaming of Me » et « Just Can’t Get Enough », au même titre que « Pretty Boy » et « Photographic ».

Depeche Mode – Speak and Sell

Side A

1. New Life
2. I Sometimes Wish I Was Dead
3. Puppets
4. Boys Say Go!
5. Nodisco
6. What’s Your Name?

Side A

1. Photographic
2. Tora! Tora! Tora!
3. Big Muff
4. Any Second Now (Voices)
5. Just Can’t Get Enough
6. Dreaminf Of Me

Depeche Mode – Speak and Sell sur Music On Vinyl

Depeche Mode – Exciter

Exciter trouve une nouvelle le trio mélangeant la Pop accrocheuse et l’expérimentation plus profonde. Comme pour Ultra, un producteur extérieur contribue à cette nouvelle direction, intrigante – ici, c’est le producteur Mark Bell, connu pour son travail avec Björk. Bell a l’oreille pour les rythmiques minimales et croquantes, et pour les arrangements subtiles, ce qui rend change élégamment les chansons de Martin Gore. La voix de David Gahan, déjà améliorée du travail sur Ultra, est encore plus souple et passionnante qu’avant, qu’il s’agisse du charmant « Shine » ou de la chanson clôturant « Goodnight Lovers ».

Depeche Mode – Exciter

Side A

1. Dream On
2. Shine
3. The Sweetest Condition

Side B

1. When The Body Speaks
2. The Dead Of Night
3. Lovetheme

Side C

1. Freelove
2. Comatose
3. I Feel Love

Side D

1. Breathe
2. Easy Tiger
3. I Am You
4. Goodnight Lovers

Depeche Mode – Exciter sur Music On Vinyl

Depeche Mode – Playing The Angel

Playing The Angel garde le meilleur de Depeche Mode comme sur les albums Violator et Songs Of Faith And Devotion, et constitue un opus qui ne demande qu’à être écoutée d’une traite. Musicalement, beaucoup de matériel analogique a été utilisé, et il semble que les arrangements se sont faits rapidement et naturellement. Comme le meilleur de Depeche Mode, presque tout sur l’album a un fort impact, tout en restant assez produit pour surprendre et ravir au bout de plusieurs écoutes.

Depeche Mode – Playing The Angel

Side A

1. A Pain That I’m Used To
2. John The Revelator
3. Surfer Well

Side B

1. The Sinner In Me
2. Precious
3. Macro

Side C

1. I Want It All
2. Nothing’s Impossible
3. Introspectre
4. Damaged People

Side D

1. Lilian
2. The Darkest Star

Depeche Mode – Playing The Angel sur Music On Vinyl

Depeche Mode – Sounds Of The Universe

Dans l’ensemble, Sounds Of The Universe plaît de plus en plus au fil des écoutes, mais une fois que c’est le cas, il montre bien que Depeche Mode est toujours capable de combiner des mélodies Pop accessibles avec leur propre style de musique électronique avec des expérimentations – pas si mal pour un groupe actif depuis trois décennies.

Depeche Mode – Sounds Of The Universe

Side A

1. In Chains
2. Hole To Feed
3. Wrong

Side B

1. Fragile Tension
2. Little Soul
3. In Symphany

Side C

1. Peace
2. Come Back
3. Spacewalker
4. Perfect

Side D

1. Miles Away / The Truth Is
2. Jezebel
3. Corrupt

Depeche Mode – Sounds Of The Universe sur Music On Vinyl

Preservation Hall Jazz Band – That’s It!

The Preservation Hall Jazz Band tire son nom du Preservation Hall, devenu grâce à Allan et Sandra Jaffe l’un des lieux mythiques de la Nouvelle-Orléans. Les musiciens qui s’y succèdent sont regroupés dans le Preservation Hall Jazz Band et propagent dans le monde entier la réputation du lieu.

Le groupe a souvent été évoqué par la critique musicale comme « un pont à travers les âges – un lien entre le présent et l’âge d’or de la Nouvelle-Orléans ». Les musiciens membres du groupes, de tous âges, visent à préserver cette musique traditionnelle qui a évolué dans cette ville au tournant du siècle et de la porter à un public contemporain.

Reprenant le flambeau de ses parents, Ben Jaffe contribue avec That’s It! et les tournées mondiales du Preservation Hall Jazz Band à maintenir vivante la tradition du Jazz de la Nouvelle-Orléans et le souvenir de Louis Armstrong, du Professeur Longhair, George Lewis et d’autres grands artistes de cette ville. En saisissant la fraîcheur et le dynamisme de cette musique le Preservation Hall Jazz Band accomplit son devoir de mémoire.

Preservation Hall Jazz Band – That’s It!

Side A

1. That’s It!
2. Dear Lord (Give Me The Strength)
3. Come With Me
4. Sugar Plum
5. Rattlin’ Bones

Side B

1. I Think I Love You
2. August Nights
3. Halfway Right, Halfway Wrong
4. Yellow Moon
5. The Darker It Gets
6. Emmalena’s Lullaby

Preservation Hall Jazz Band – That’s It! sur Music On Vinyl

Elliott Murphy – Just A Story From America

Just A Story From America est le quatrième album studio de l’auteur-compositeur-interprète américain Elliott Murphy. Pour cet album, Elliott a voyagé jusque Londres pour enregistré avec un groupe composé notamment du batteur de Genesis, Phil Collins. Robin Geoffroy Cable a produit et enregistré l’album. Il a également eu l’idée de travailler avec Phil, avec il avait déjà collaboré. Cela s’est révélé être une bonne équipe. Un solo bluesy sur « Rock Ballad » est joué par le membre fondateur des Rolling Stones, Mick Taylor.

Elliott a tenu à ce que David Bailey s’occupe du shooting de la pochette, qui avait déjà fait d’illustres pochettes des Rolling Stones. Sorti à l’origine en 1977, Just A Story From America est un nouveau classique réédité en vinyle audiophile de 180g.

Elliott Murphy – Just A Story From America

Side A

1. Drive All Night
2. Summer House
3. Just A Story From America
4. Rock Ballad
5. Think Too Hard

Side B

1. Anastasia
2. Darlin’ (And She Called Me)
3. Let Go
4. Caught Short In The Long Run

Elliott Murphy – Just A Story From America sur Music On Vinyl

DJ Krush – Kakusei

Le cinquième album de DJ Krush est sorti en 1998. Dans la continuité de ses albums solo au même titre que ses collaborations, cet album est revigorant, lunatique et puissant à la fois. Une fois de plus, Krush mêle ses talents de création musicale et de scratcheur pour un grand résultat.

« Escapee », un titre sur lequel Krush a travaillé avec son collaborateur A.S.A., est typiquement le style de Krush, mais il sonne tellement bien ! D’autres collaborations abondent, sans surprise : le titre « Parallel Distortion » avec DJ Sak inclue des bruits de jeux vidéo et une ligne de basse excentrique, alors que Rhythm Troops s’éclatent sur « Krushed Wall ».

DJ Krush – Kakusei

Side A

1. Intro (Album Version)
2. Escape feat. A.S.A.
3. Parallel Distortion feat. DJ Sak
4. Inorganizm feat. DJ Kensei & DJ Hide for Kemuri Productions

Side B

1. Delatforest feat. Jun Sawada
2. Crimson
3. The Dawn feat. Shawn J. Period for Fruittion Music
4. Interlude

Side C

1. 85 Loop
2. Rust feat. KK of The Lo-Vibes Crew
3. 1200 feat. Hideo
4. Krushed Wall with Rhythm Troops

Side D

1. The Kinetics feat. Sinista of The X-Ecutioners
2. Final Home
3. No More feat. DJ Yas & DJ Hazu for Kemuri Productions
4. Outro
5. Final Home (Vocal Version)

DJ Krush – Kakusei sur Music On Vinyl