TLC

Crazy, Sexy, Cool

Entre disques de diamants et drames personnels, l’histoire des trois filles de TLC est loin d’être un long fleuve tranquille… Retour sur la carrière tumultueuse de l’un des plus grands groupes de l’histoire de la musique.

jeudi 05 novembre 2015
Members of the musical group TLC hold some of the

Question que vous pouvez poser en soirée à vos convives afin de briller en société : quel est le groupe R&B féminin ayant vendu le plus de disques de tous les temps ? Les Supremes emmenées par l’icône intemporelle Diana Ross ? Les Destiny’s Child de la megastar Beyoncé ? Et vous de répondre fièrement en bombant le torse qu’il s’agit en fait du groupe TLC.

Cet acronyme qui correspond aux initiales des surnoms des trois filles qui forment le groupe (Tionne « T-Boz » Watkins, Lisa « Left Eye » Lopes et Rozonda « Chili » Thomas) a marqué au fer rouge les années 90 et, par la même occasion, l’histoire de la musique.

A y regarder de plus près, l’histoire de TLC et de ses chanteuses sexy est bien moins lisse qu’il n’y paraît. En effet, au-delà de l’immense succès rencontré par le groupe tout au long de sa carrière, celui-ci va connaître nombre de déboires…Controverses, disputes, changements de managers, banqueroute et drames personnels (avec pour point culminant le décès de Lisa Left Eye en 2002) vont ainsi jalonner son parcours, et façonner d’une certaine manière sa légende.

Petite anecdote du début de parcours, le groupe qui s’intitulait au départ 2nd Nature, fut transformé en TLC, initiales des prénoms des chanteuses. Chili ne faisait alors pas partie de la formation initiale; la place étant occupée par Crystal Jones (Le « C » de TLC). Malheureusement pour elle, cette dernière fut écartée par la manageuse pour raisons artistiques et Chili la remplaça en dernière minute. Le nom du groupe resta inchangé mais les initiales TLC se rapportaient désormais aux surnoms des filles.

tlc_oooh1

Formé en 1991 à Atlanta, le Girl-Band, qui cherche à percer dans l’industrie musicale, va faire deux rencontres cruciales qui vont changer le cours de sa destinée. Croiser la route du producteur en vogue Dallas Austin ainsi que la chanteuse Pebbles (qui deviendra par la suite leur manager) va leur ouvrir la voie de la réussite et leur faire signer leur premier contrat chez Laface Records.

En 1992, les filles sortent leur tout premier album intitulé « Ooooooohhh…On the TLC Tip » accompagné par le premier single « Ain’t 2 Proud 2 Beg » qui atteindra de suite le Top 10 du Billboard dans un style New Jack Swing décidément omniprésent au début des 90’s. Colorée, outrancière, positive, sexy et un brin immature, la vidéo accompagnant ce single va tout de suite poser et imposer les bases du style TLC. Assumant avec fierté le « girl power » bien avant les Spice Girls, les TLC démontrent avec force et humour que toutes leurs vérités seront bonnes à dire.

Une illustration ? Observez attentivement la vidéo et vous verrez Lisa portant un préservatif sur l’œil gauche (on ne l’appelle pas « Left Eye » pour rien !) afin de promouvoir les rapports protégés.

Les deux singles qui suivront, « Baby-Baby-Baby » et « What About Your Friends » caracoleront eux aussi en tête du Billboard pendant plusieurs semaines assurant ainsi le succès de ce premier album et la notoriété du groupe.

Mais comme souvent dans l’histoire de la musique, les drames succèdent souvent aux succès… En 1994, peu de temps avant la sortie de leur deuxième album, Left Eye, qui luttait déjà contre son addiction envers l’alcool, fut arrêtée après avoir mis le feu à la maison et vandalisé les voitures de son petit ami de l’époque, le joueur de foot américain André Rison, avec qui les disputes étaient monnaie courante.

tlc_crazysexycool

Une mise à l’épreuve et une cure de désintoxication plus tard, sortait « CrazySexyCool », la pierre angulaire de la discographie de TLC et leur album ayant rencontré le plus grand succès. Plus impliquées encore dans la production et l’artistique, les filles réalisèrent avec cet opus la synthèse parfaite entre Soul, R&B, Hip-Hop et Pop. Un album au tempo ralenti, plus adulte, plus abouti et maîtrisé de bout en bout. Rarement auparavant un album aura autant concrétisé les promesses alléchantes affichées par son titre. L’album de la maturité ? Assurément.

Le premier single « Creep », magnifique mid-tempo aux accents jazzy se classe directement n°1 du Billboard et y restera pendant quatre semaines. Le deuxième single fera encore mieux. Non seulement « Waterfalls » resta en première position du Billboard pendant sept semaines d’affilée, mais le titre deviendra le plus grand succès de la carrière du groupe. « Creep » et « Waterfalls » sont régulièrement cités dans les classements des meilleurs titres des années 90 et des plus grands titres R&B de tous les temps.

Les singles suivants « Red Light Special » et « Diggin’ on You » se retrouveront tous deux également dans le Top 5 américain. L’album « CrazySexyCool » finira disque de diamant, se vendant à 23 millions d’exemplaires (album le plus vendu aux USA pour un groupe féminin) et recevra un prestigieux Grammy Award du meilleur album R&B.

Malgré ce succès éclatant, en coulisses, la vie du groupe est nettement moins rose. En effet, en 1995, TLC fait face à de grosses difficultés financières et connaît même la banqueroute, en partie à cause des paiements couteux de l’assurance liée au fameux incendie. Dans le même temps, TLC se sépare de son manager Peebles suite à des différents concernant la rémunération du groupe et pour couronner le tout, T-Boz doit subir une hospitalisation dû à ses problèmes d’anémie, sans parler des multiples rumeurs de rupture du groupe… Pas vraiment le contexte idéal pour préparer l’enregistrement de leur très attendu troisième album.

tlc_fanmail

Après avoir été retardé de nombreuses fois, l’album « Fanmail » voit finalement le jour au début de l’année 1999. Composé par le producteur à succès Shakespere, cet opus affiche un son résolument futuriste et avant-gardiste (la pochette de l’album nous met la puce à l’oreille) et annonce le son du R&B des années 2000. Deux énormes tubes feront office de premier et second singles : « No Scrubs », une critique virulente contre les hommes menteurs et profiteurs qui deviendra le deuxième plus gros succès de la carrière du groupe (quatre semaines d’affilée en tête du Billboard) et « Unpretty », belle balade acoustique sur les standards de beauté utopiques (numéro 1 pendant trois semaines).

Le triomphe est une nouvelle fois au rendez-vous : « Fanmail » est certifié six fois platine et récolte le Grammy Award du meilleur album R&B de l’année 1999. Malheureusement, telle une malédiction qui poursuit le groupe, après les joies et les succès surviennent invariablement le tumulte et le chaos.

Les tensions entre les filles deviennent de plus en plus difficiles à cacher des tabloïds. Left Eye lance même un challenge à ses « copines » : sortir chacune un album solo et voir lequel sera le meilleur… Lisa, toujours elle, continue de faire les gros titres en disparaissant pendant plus d’une semaine sans donner de nouvelles à qui que ce soit. Enfin, elle annonce sa signature avec le sulfureux label Tha Row (anciennement Death Row Records) du non moins controversé Suge Knight. Dans le même temps, T-Boz est de nouveau hospitalisée…

3D

Les filles arrivent malgré tout à surmonter leurs différents et réussissent à se retrouver en studio pour l’enregistrement d’un quatrième album… Mais la tragédie allait frapper de nouveau à leur porte. En avril 2002, pendant ses vacances au Honduras, Left Eye perdit le contrôle de son véhicule qui fit une sortie de route fatale. Lisa ne se remit jamais de son grave traumatisme crânien et sa mort fut annoncée le 25 avril 2002, laissant orphelines ses deux comparses de toujours.

Quelques mois plus tard, le 17 septembre 2002, le quatrième album de TLC « 3D » voyait le jour et dévoilait les solides singles « Girl Talk » et « Damaged ». Un opus aux productions façonnées par les meilleurs beatmakers de l’époque : Pharrell Williams, Timbaland, Rodney Jerkins, Missy Elliot entre autres. Double platine.

Pour le plus grand plaisir des nombreux fans de TLC, une anthologie « 20 » sortit en septembre 2013 incluant tous leurs tubes ainsi qu’un inédit « Meant to Be » écrit par le chanteur Ne-Yo.

Le groupe vendra 65 millions de disques tout au long de sa carrière. T-Boz et Chili se réuniront ponctuellement pour donner des concerts afin d’honorer le talent et le souvenir de Lisa et rappeler au monde que TLC aura définitivement marqué par sa musique et son attitude une génération toute entière ainsi que les artistes de la scène actuelle. Rihanna ou Beyoncé pourraient en témoigner.
Crazy, parfois. Sexy, souvent. Cool, toujours.

Romain ‘RPiz’ Pizon

 

Site officiel : OfficialTLC.com

Crédits photos : DR / Jeff Haynes – AFP – Getty Images

 

MOV_TLC
Également disponible : 
TLC – CrazySexyCool sur Music on Vinyl
Édition vinyle 180g

 

Découvrez ci-dessous la Playlist TLC par Rpiz :