Clash (The)

The Clash : Last Gig In France

[NOUVEAUTE] A partir d’aujourd’hui, nos Legacy Editors vont chaque semaine évoquer des artistes ou albums parfois oubliés et partager avec vous des anecdotes. Nous débutons cette nouvelle rubrique avec LB qui nous raconte le dernier concert de The Clash en France.

mardi 02 juin 2015

FESTIVAL ELIXIR GUEHENNO, Morbihan
Samedi 13 juillet 1985 – Témoignage d’un fan français

D’entrée il faut situer le contexte. Dans la région on est une bonne bande de punks.

Quand on se déplace sur un concert on peut être entre 10 et 50 selon l’importance du show en question. En fait quand on a 20 ans, on veut tout voir, vu qu’il n’y a rien à voir dans la vie quotidienne de notre région. Donc lorsque la programmation du Festival RockScene tombe, on est aux anges. Yes, on va enfin voir le Clash, live on stage le 13 juillet 85. Et Depeche Mode.

En cette mémorable période, on roule dans la LN Citroën que mes parents ont l’inconscience de m’autoriser à conduire. Moteur de 2CV, mais increvable. Si on tombe dans le fossé, on sort et on la remet sur la route. Cette voiture a forgé notre culture musicale…

Bon, nous voilà en route vers Guéhenno, à 5 dans le véhicule. Auray-Guéhenno, c’est 30 mn de route. Vite pliées sans casse. Sur place, on retrouve des punks historiques de toute la France.

edito_csmclash2

Des gars d’Orléans, de Paris, de Quimper, en fait de partout. Ça fait une sacrée troupe.
On se gare et on rentre dans le site. Il fait très chaud en ce 13 juillet, donc on se réhydrate jusqu’au moment où il faut aller se ravitailler. On arrive à la supérette du village (840 habitants à l’époque) et on aperçoit une grande barre en bois qui bloque l’entrée. Il est certain que voir déferler 15 000 festivaliers, ça créé une certaine parano auprès des habitants et surtout du seul commerçant chez qui le ravitaillement se fait. Le patron a donc le fusil de chasse pas loin… On passe commande, on paie et on retourne sur les lieux du festival.
Retour triomphal. Mission accomplie.

Le Clash et Depeche Mode à l’époque sur la même affiche, ce n’est pas facile d’accepter pour nous, jeunes punks, ce curieux mélange de genres musicaux. Les 2 groupes logent à Vannes dans le même hôtel, et leurs techniciens de scène respectifs se détestent cordialement…

Il se dira plus tard que les battes de baseball furent sorties backstage lors de l’arrivée des 2 tour bus sur le site et pendant quelques minutes une bagarre générale éclata entre les 2 parties.

Le concert fût en lui-même dantesque, avec une place au 1er rang chèrement défendue. À 22h45 The Last Gang In Town prend la scène d’assaut. Joe Strummer s’essaye au français entre les morceaux avec un pittoresque accent anglais. Ce soir-là, on a mangé de la poussière pendant 1h 25. Superbe concert rugueux et musclé. Je mettrai une semaine à me débarrasser de cette satanée poussière ocre qui fit ressembler le site à un gigantesque champ de bataille. Mais on était comme des gosses. On voyait enfin Live LE CLASH ! Même si seuls Paul Simonon et Joe Strummer étaient présents ce soir-là, épaulés par 3 autres musiciens (Nick Sheppard et Vince White aux guitares et Pete Howard à la batterie), quand vous êtes accro au Clash, vous vivez à ce moment-là un rêve éveillé. Le genre de souvenir dont vous parlez encore 30 ans après…

On ne se doutait pas que ce concert allait être leur dernier passage en France et l’avant-dernier gig de toute leur carrière. Le 27 juillet 1985 le groupe cessera d’exister après un dernier concert à Athènes.

– LB

edito_csm3

 

Set List du concert de Guéhenno Samedi 13 Juillet 1985 :

  1. Kosmo Vinyl Introduction 
  2. London Calling 
  3. Janie Jones 
  4. Safe European Home 
  5. Garageland 
  6. Armagideon Time 
  7. The Magnificent Seven 
  8. Three Card Trick 
  9. Police on My Back 
  10. Brand New Cadillac 
  11. I’m So Bored With the U.S.A. 
  12. Tommy Gun 
  13. I Fought the Law 
  14. Rock the Casbah 
  15. Spanish Bombs 

 

Crédits photos : archives LB / D.R.
Site officiel : TheClash.com