Janis Joplin

Commémoration de son 70ème anniversaire

En commémoration de son 70ème anniversaire, JANIS JOPLIN est l’artiste du mois chez Legacy Recordings A l’occasion du 70ème anniversaire de Janis Joplin, Legacy Recordings rend hommage à cette incroyable chanteuse et illustre sa toute nouvelle rubrique intitulée « Artiste du Mois ». Dans le cadre de cette opération, Legacy dévoile de nouveaux aspects de certaines légendes …

jeudi 17 janvier 2013

En commémoration de son 70ème anniversaire,

JANIS JOPLIN est l’artiste du mois chez Legacy Recordings


A l’occasion du 70ème anniversaire de Janis Joplin, Legacy Recordings rend hommage à cette incroyable chanteuse et illustre sa toute nouvelle rubrique intitulée « Artiste du Mois ». Dans le cadre de cette opération, Legacy dévoile de nouveaux aspects de certaines légendes musicales dont l’influence se perpétue aujourd’hui. Cette série proposera donc chaque mois, aux fans convaincus ou en passe de le devenir, l’occasion de (re)découvrir un album phare de l’histoire de la musique pop à travers des anecdotes, des photos, des vidéos et bien plus encore. Pour tout connaitre de nos artistes, suivez nous sur notre page Facebook Legacy Recordings et notre compte Twitter (@Legacy_France).

En 2012, deux albums essentiels sont sortis sur Columbia/Legacy Recordings venant compléter le catalogue de la chanteuse de blues-rock-country-soul : Janis Joplin de The Pearl Sessions, un coffret de deux CDs dévoilant des enregistrements produits par Paul Rothchild découverts récemment, sorti en avril dernier, succédant à Big Brother and the Holding Company Featuring Janis Joplin – Live at the Carousel Ballroom 1968, un concert électrisant enregistré et produit par le légendaire Owsley (« Bear ») Stanley.

The Pearl Sessions, sorte d’extension du dernier album studio de Janis, permet de découvrir de nouveaux aspects du processus créatif de cette artiste hors du commun par le biais d’enregistrements rares ou inédits.

L’album est accompagné d’un livret rédigé par Holly George-Warren, actuellement en lice aux Grammy Awards dans la catégorie ‘Meilleur Livret’. Dans ce livret, George-Warren se penche sur « A Woman Left Lonely« , l’une des dernières chansons enregistrées par Janis Joplin, soulignant : « Pour Janis, cependant, les émotions délivrées dans cette chanson paraissaient une évidence, alors que pour nous elles symbolisent le sacrifice ultime qui a engendré l’une des meilleures chansons du 20ème siècle. On m’a souvent demandé : « Comment avez-vous appris à chanter le blues comme ça ? »‘ confiait Janis, trois mois à peine avant sa mort. « J’ai simplement ouvert la bouche et c’est sorti comme ça … on ne peut pas fabriquer quelque chose que l’on ne ressent pas. On renonce à peu près à tout au monde excepté la musique. C’est la seule chose qui nous tienne.' »

Née le 19 janvier 1943 à Port Arthur au Texas, Janis Joplin est l’une des voix les plus caractéristiques, marquantes, belles et atypiques de l’histoire de la pop. D’une douceur suave et d’une rugosité bouleversante, sa voix était extrêmement puissante et triomphale, mais aussi pleine de nostalgie et de douleurs. Janis Joplin a chanté un savant mélange de blues, de soul, de gospel, de jazz, de country et de rock transcendant les genres et prenant une dimension cosmique. Avec son personnage brut de décoffrage mais détaché des choses de ce monde, Janis Joplin a incarné le paradigme de la « rock mama » changeant à jamais la face du le blues.

Totalement « inadaptée – selon ses propres termes – au lycée « , Janis se passionne pour Lead Belly, Bessie Smith et Big Mama Thornton et se lance dans la musique folk et la peinture à l’adolescence. En 1963, elle se rend à San Francisco, où elle rencontre le guitariste Jorma Kaukonen, sa première prise de contact avec la scène underground de Haight-Ashbury. En 1966, Janis rejoint groupe de rock psychédélique Big Brother and the Holding Company, dont elle devient ostensiblement leader. Elle se transforme peu à peu en un personnage plein d’extravagances, tant à la ville que sur scène, où ses performances d’une rare intensité n’ont d’égales que sa splendeur vestimentaire qui symbolisera toute cette époque. La notoriété grandissante des concerts de Janis et Big Brother attirent un public de plus en plus nombreux et l’attention de l’industrie du disque. Après avoir signé un contrat avec Columbia Records, ils sortent un premier album en 1967. La présence exceptionnelle de Janis sur scène, comme en témoigne sa prestation fracassante au Monterey Pop Festival, a été immortalisée par le réalisateur D.A. Pennebaker.

« Piece of My Heart » de Big Brother extrait de l’album Cheap Thrills sorti en 1968, atteint la 12ème
place dans le classement Hot 100 de Billboard, tandis que l’album s’écoule à un million d’exemplaires en un mois. Janis Joplin devient une icône – encensée dans la presse de Time à Vogue, elle passe dans la célèbre émission américaine The Dick Cavett Show et captive le public qui s’enthousiasme pour cette chanteuse de rock au charisme sans précédent. Bientôt elle réunit sa propre formation, le Kozmic Blues Band, et se lance dans une carrière solo. En 1969, elle sort un premier album, intitulé I Got Dem Ol’ Kozmic Blues Again Mama!, qui sera certifié disque d’or, et chante également au festival de Woodstock.

En 1970, elle réunit une nouvelle formation, the Full Tilt Boogie Band, et partage l’affiche avec Grateful Dead, the Band et d’autres artistes à l’occasion du « Festival Express » au Canada. Son dernier album studio, le monumental Pearl, inclut « Me and Bobby McGee » de Kris Kristofferson et sa propre complainte a cappella « Mercedes Benz », et démontre une parfaite maîtrise dans presque tous les styles pop. Cette chanson, ainsi qu’un message téléphonique de bon anniversaire adressé à John Lennon, seront ces derniers enregistrements. Janis décède en octobre 1970, tandis que Pearl sera publié à titre posthume l’année suivante. Certifié quatre fois platine, ce disque, la meilleure vente de la carrière de Janis Joplin, sera classé 122ème parmi les « 500 plus grands albums de tous les temps » dans Rolling Stones.

Grâce à ses enregistrements et aux images de concerts, Janis Joplin demeure une figure charismatique, qui a inspiré des myriades d’imitations et d’adeptes fervents. Des nuées d’albums réunissant ses plus grands succès, des anthologies de ses concerts et autres rééditions ont également contribué à entretenir sa légende, tout comme certains ‘one-woman show’ tels que Love, Janis (créé en collaboration avec la sœur de Janis Joplin, Laura) et une nomination au Edinburgh Festival Fringe en 2009. Un documentaire réalisé par Amy Berg (« West Of Memphis ») et produit par Alex Gibney, Susan Lacy et Jeff Jampol, est actuellement en production. One Night With Janis Joplin, une comédie musicale saluée par la critique, se joue actuellement à guichets fermés dans certaines villes des Etats-Unis comme Portland, Cleveland et Washington, DC, et a également été nommée dans 5 catégories aux Broadway World Awards et dans 2 catégories aux Cleveland Critic Circle Awards.

En 1988, un monument commémoratif, une sculpture en bronze réalisée par Douglas Clark, a été inaugurée à Port Arthur.

Janis Joplin a été intronisée au Rock and Roll Hall of Fame en 1995 et a reçu un Grammy couronnant l’ensemble de sa carrière à titre posthume en 2005.

Janis Joplin aura son étoile sur le Hollywood Walk of Fame en 2013

Réécoutez ses plus grands succès chez  ou 

ou l’intégralité de sa discographie ou